Le saphir padparadscha, une fascinante et rare pierre précieuse

Écrit par : François Deprez

|

|

Temps de lecture 2 min

Le saphir padparadscha est un des saphirs les moins connus et pourtant l’un des plus convoités, par les connaisseurs et les gemmologues. Découvrez cette pierre précieuse hors du commun, aussi envoûtante que difficile à trouver.

Qu’est-ce que le saphir padparadscha ?

Le saphir padparadscha est une pierre rose et orange, de la même famille que les autres saphirs. Elle tient son nom d’un mot signifiant « couleur du lotus » en cinghalais. Pour autant, ce ne sont pas exclusivement des saphirs de Ceylan. Des gisements à Madagascar ou en Tanzanie en fournissent, mais le padparadscha du Sri Lanka est réputé pour son exceptionnelle qualité.

D’une beauté unique, les saphirs padparadscha sont rares, encore plus pour les saphirs non chauffés. Leur poids n’est quasiment jamais supérieur à 2 carats. Ils sont taillés spécifiquement pour perdre un minimum de matière (comme la taille coussin). La signification du saphir padparadscha est associée à la guérison de l’esprit.

La couleur du saphir Padparadscha : orange ou rose ?

Il n’y a pas de consensus strict, concernant la couleur d’un saphir padparadscha, dans le sens où les gemmes peuvent présenter plus ou moins de rose ou d’orange.

En tout cas, ce sont des pierres peu ou moyennement saturées, de deux couleurs qui ne se mélangent pas tout à fait. Le padparadscha possède plutôt des parties orangées et rosées, ainsi que des touches de jaune. Il évoque littéralement un coucher de soleil sous les tropiques.

Des pierres sont appelées saphirs pêche. Elles sont superbes, mais ne possèdent pas ces zones différentes. Le padparadscha n’est pas un saphir orange aux teintes roses. Il ne s’agit pas non plus d’un saphir rose qui contiendrait des nuances d’orange.

Toutefois, les saphirs de Madagascar padparadscha ont tendance à être plus roses et certains saphirs padparadscha bruts sont plutôt rose saumon.

Tendances pour une bague saphir padparadscha

La plupart du temps, une bague de fiançailles en saphir arbore un saphir bleu, mais désormais (de plus en plus), les saphirs d’autres couleurs sont plébiscités. Il en va de même pour les bagues d'exception offertes lors des noces de saphir. Sur les bagues, le très original saphir padparadscha est couramment entouré de petits diamants. Alternativement, des bagues saphir padparadscha ont un anneau pavé de diamants. Quelquefois, un padparadscha est également serti entre deux diamants.

Les diamants offrent un superbe contraste avec la douceur des saphirs padparadscha. La maison Bonnot vous permet de choisir chaque pierre de votre bague, à faire créer en or blanc ou jaune. Bien que moins utilisé, l’or rose est une possibilité pour une bague saphir padparadscha. Après tout, c’est à vous de choisir l’or, tout comme le design de votre création unique.

Où acheter un saphir padparadscha ?

En tant qu’expert gemmologue travaillant sans intermédiaire, Bonnot connaît la provenance d’un saphir padparadscha proposé à l’achat, en outre systématiquement vendu avec certificat d’authenticité.

Il faut être exigeant pour acheter un saphir padparadscha, surtout si vous cherchez l’authenticité, c’est-à-dire aucun traitement synthétique. Des saphirs roses-orangés traités sont vendus sous ce nom. Et déterminer ce qu’est un « vrai » padparadscha selon ses nuances est parfois subjectif.

À propos du prix d’un padparadscha

Le prix du saphir padparadscha (chauffé mais non traité) est plus élevé que de nombreux autres saphirs. Pour le même nombre de carats, ce sont couramment des pierres plus chères que le saphir bleu, pouvant coûter plus de 10 000 €. Un beau padparadscha de Ceylan affiche un prix supérieur à celui de nombreux diamants ou rubis. Vous pouvez néanmoins constater des variations de prix, par exemple en fonction de la couleur, particulièrement cruciale pour le padparadscha, la clarté (pureté) et la qualité de la taille.